La Politique de la Ville

 

La Politique de la Ville est un ensemble d'actions publiques dont l'objectif est de réduire les inégalités entre les territoires. Ses programmes d’action sont ciblés sur des territoires prioritaires. Ils ont été définis par l’Etat au regard de la concentration de ménages à bas revenu.

Les partenaires Etat, Région, Métropole, Ville, mais aussi la CAF, le SYTRAL, les chambres de commerce et d’artisanat,…ont défini un projet de territoire intégré sur 5 ans qui est décrit dans la convention d’application du contrat de ville pour Saint-Fons. Ce projet de territoire repose sur trois piliers : cohésion sociale, développement économique – emploi insertion et renouvellement urbain – cadre de vie – tranquillité.

Pour mettre en œuvre ce projet de territoire, la politique de la ville mobilise les différentes politiques publiques (déplacements, habitat, éducation, justice, sécurité,…) afin de répondre aux besoins des habitants des quartiers prioritaires. En complément, la politique de la ville met en place ou finance des actions chaque année dans les champs d’intervention : éducation, formation, emploi, santé,  cadre de vie, … Elle permet aussi la réalisation des projets de renouvellement urbain définis sur des quartiers pour 10 à 15 ans (Consultez la page des grands projets urbains).

La participation des habitants est un des éléments clés de cette politique. À ce titre, les habitants des quartiers ont été questionnés en début de contrat pour connaître leurs attentes. Cette enquête est réitérée en milieu de contrat (2017-2018). Sur chaque projet de renouvellement urbain, des diagnostics partagés, des ateliers, des réunions publiques sont mis en place à la fois pour les perspectives de long terme que pour les aménagements prévus à court terme. Enfin, une dynamique collective est prévue dans chaque territoire prioritaire au travers d’un Conseil citoyen. Cette dynamique a été impulsée par l’Etat et la Ville en 2015 sur Saint-Fons. L’accompagnement se poursuit afin de permettre aux habitants des quartiers de faire remonter les besoins et les priorités ou se mobiliser par eux-mêmes sur des sujets qui ne relèvent pas tous de l’action publique.